Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > Actualité > Proposition pour l'interdiction de la Pêche dans Paris

Proposition pour l'interdiction de la Pêche dans Paris

Publié le 16/03/2018

La réponse de la FNPF - FD interdépartementale de Paris

INTERDICTION DE LA PÊCHE À PARIS : COURRIER AUX CONSEILLERS.ÈRES DE PARIS

La pêche de loisir à Paris fait l'objet d'une campagne de déstabilisation visant à interdire la pratique de la pêche depuis début mars. Orchestrée par un groupement d’associations de protection animale (la Fondation 30 Millions d'amis, la Fondation Brigitte Bardot, L214, la Fondation Droit Animal, Ethique et Sciences, la Question Aquatique, OABA, One Voice, Paris Animaux Zoopolis, Sea Shepherd et Welfarm) au moyen d’une tribune publiée par le site Sciences et Avenir et d’une campagne d’affichage dans le métro parisien sur le thème de la souffrance animale, l’attaque sur la pratique de la pêche s’est poursuivie avec le dépôt d’un vœu interdisant la pêche à Paris par la Conseillère Danielle Simonnet. Ce vœu sera examiné en Conseil de Paris le 22 mars prochain.

Claude ROUSTAN, président de la FNPF et Louis LINDIER, président de la Fédération de pêche interdépartementale de Paris, ont adressé mercredi 14 mars 2018 un courrier à l'attention des élus de Paris siégeant au Conseil de Paris afin de porter à leur connaissance l'utilité de la pêche de loisir et leur demandant de rejeter le voeu de Mme Simonnet.

Mesdames, messieurs les conseillers (-ères),


En vue du prochain Conseil de Paris des 20, 21 et 22 mars, madame Danielle Simonnet a déposé un voeu visant à interdire la pratique de la pêche de loisir dans la ville de Paris.
La pêche de loisir est une activité pratiquée par plus d’1,5 million de pêcheurs en France. Au-delà de la pratique d’un loisir, il s’agit d’une profession de foi envers les milieux aquatiques et leur biodiversité. En effet, chaque pêcheur, par l’acquisition de sa carte de pêche, contribue à :

  • la surveillance continue de l’état des cours d’eau,
  • l’alerte des autorités compétentes en cas de dégradation des écosystèmes (pollutions, extractions, curages…) et de braconnage des poissons,
  • la connaissance des milieux et des espèces piscicoles (études, compilation et partage de données…)
  • la préservation et la restauration des milieux aquatiques (renaturation, créations de frayères…)
  • la sensibilisation et l’éducation à l’environnement et aux espèces (écoles, centres de loisirs, IME…)

Facteur de lien social, la pêche est une activité populaire, intergénérationnelle, toutes catégories socio-professionnelles confondues, participant à l’animation des territoires et favorisant la réappropriation par les Parisiens de leur environnement et en premier lieu de la Seine, des lacs et des canaux qui l’entourent. En outre, la pêche participe de façon significative au développement économique et touristique local (emplois, tourisme vert, magasins de pêche…).


La pêche de loisir est au centre d’une filière socio-économique valorisée à plus de deux milliards d’euros au bénéfice des territoires. Ce sont plusieurs milliers d’emplois et de commerces de proximité qui sont induits par notre activité.


A Paris, comme partout en France, les 1 528 000 pêcheurs, les 40 000 bénévoles, les structures associatives de la pêche de loisir (3 800 Associations et 94 Fédérations départementales de pêche agréées) se mobilisent quotidiennement aux côtés des élus locaux et dans toutes les instances concernées afin de défendre les cours d’eau, la biodiversité, et la pêche de loisir.


Partenaire historique du ministère de l’Ecologie, la Fédération Nationale de la Pêche en France assume parfaitement l’activité et les missions pour lesquelles elle est agréée.


C’est pour ces raisons qu’elle vous demande avec la Fédération interdépartementale de Paris et petite couronne, de rejeter purement et simplement ce voeu.


Comptant sur votre soutien, nous vous prions, mesdames, messieurs les conseillers (-ères) de Paris, de croire en l’expression de nos respectueuses salutations.

Retour à la liste des actualités