Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > > Pêcher pendant la crue...

La pêche en période de crue...

La pêche en période de crue

Contrairement à ce que l’on croit souvent, la crue est une opportunité pour les pêcheurs. Les poissons qui sont habituellement difficiles à localiser, sont, en cette période, rassemblés sur des points spécifiques. Désireux de ne pas gâcher leur énergie, les poissons vont chercher des zones à faible courant comme les têtes de fosses (souvent impêchables en cette période), les amortis près de la berge (décroché, péniche, confluence, annexe hydraulique, …) ou l’ultra bordure (berge noyée).

La plupart des techniques peuvent être pratiquées en temps de crue. Il ne sert à rien de pêcher loin, concentrez-vous plutôt sur les rassemblements de poissons qui sont à proximité.

La pêche au coup

Si vous pêchez au coup, vous pourrez attraper ablettes, gardons et rotengles. Même si vous les voyez près de la surface, préférez pêcher au fond, ils seront plus mordeurs.

Evitez d’avoir une amorce trop riche pour ne pas les gaver. Par exemple, ajoutez beaucoup de terre de rivière et un peu d’asticots (la moitié morts de préférence). Vous pouvez également ajouter un peu de gros sel pour attirer leur attention et leur donner envie de fouiller dans l’amorçage.

La pêche au feeder

Vous pouvez aussi taquiner les brèmes et les chevesnes au feeder. Pour le choix du feeder, je vous conseille d’utiliser des « Method Feeder » avec une amorce lourde enrichie en terre de rivière et sable. Ajoutez des asticots morts pour ne pas trop disperser l’amorce.

La pêche du silure et de la carpe

Les carnassiers aussi seront là mais je vous rappelle que leur pêche est fermée jusqu’au 24 avril. Vous pouvez quand même pêcher le silure au posé.

Les odeurs se diffusant moins bien dans l’eau froide, privilégiez des appâts au goût et à l’odeur forte (bouillettes épicées ou saveur produit de la mer, morceau d’encornet, ver canadien, …). De plus, pour bien favoriser l’auto-ferrage et tenir en limite de courant, il faut aussi privilégier des plombées lourdes d’au moins 180 g et des bas de lignes court de 15 à 25 cm et des hameçons de 2.

Je vous laisse le soin d’affiner votre stratégie et vous souhaite de bien vous amuser durant la crue, les poissons n’attendent plus que vous !